Forts de ces constats, la Mauritius Tourism Promotion Authority, l’Ile de La Réunion Tourisme, les Seychelles Tourism Board, l’Office National du Tourisme de Madagascar, le Comité Départemental du Tourisme de Mayotte et l’Association Comorienne du Tourisme se sont rencontrés et ont décidé de faire un pas ensemble.


De cette volonté, des actions concrètes ont vu le jour. Des éductours, des voyages de presse, des démarchages de tours opérateurs et autres road shows se succèdent depuis 2010.


Il n’en reste pas moins que nous pensons que l’avenir du tourisme nous demandera de plus en plus à être groupés. La concentration des compagnies aériennes, la montée de nouvelles destinations touristiques plus proches des bassins émetteurs nous imposent d’être innovants et de coopérer.

Une association d’hôteliers des Iles Vanille, des partenariats plus proches entre les compagnies aériennes seront autant d’exemples de ces futurs regroupements.


Les Iles Vanilles sont aujourd’hui un concept touristique salué par tous les professionnels du tourisme. Cette nouvelle structure, vous le savez, me tient à coeur. Je resterai le directeur de l’IRT tout au long de l’année 2013, pour un départ en douceur et progressif dans les premiers mois de l’année 2014. Cette transition est un cheminement professionnel construit. Nous avons tant travaillé pour l’éclosion et le développement de ce concept, que je me devais de m’y investir afin d'apporter toute la visibilité et la notoriété dont a besoin notre île.


Pascal VIROLEAU

Directeur




Depuis de nombreuses années, tous les partenaires touristiques mais aussi politiques et économiques avaient compris l’intérêt des groupements. Aucun projet n’avait jusqu’à présent permis de participer en gardant son indépendance.


Les changements de comportement des clients qui, au départ de nos marchés émetteurs traditionnels, voyagent plus souvent, moins loin et moins longtemps, demandent à ce que nous nous adaptions.

De nouvelles destinations sont apparues avec des offres et des tarifs particulièrement attractifs venant nous concurrencer très fortement.


L’émergence des nouveaux marchés que sont les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) où pour certains nos îles ne sont pas connues, demande des efforts financiers que nous ne pouvons pas supporter seuls.

Comment imaginer pénétrer le marché chinois sans des investissements importants ?

Ces questions imposent a minima une réorientation des stratégies et des choix d’investissements. Mais la diminution des pressions publicitaires sur nos marchés traditionnels paraît très risquée.


Pour tenter de concilier toutes ces contraintes, le projet Iles Vanille incarnera cette plateforme qui permet d’offrir un terrain de coopération et d’échanges gagnants/gagnants.

Pascal VIROLEAU - Directeur de l’Ile de La Réunion Tourisme

AccueilIRTmag.htmlQui_sommes_nous.htmlshapeimage_3_link_0
Edition d’octobre 2013